Cogito 2015, le team américain mené par une figure emblématique de la C Class
21 août 2015

Cogito 2015, le team américain mené par une figure emblématique de la C Class

 

Cette année, l’unique équipe américaine à prendre le départ de la 27e LITTLECUP sera menée par le très expérimenté et actuel Président de la classe, Steve Clark. Le team courra à bord du dernier bateau conçu par Clark en 2010, Aethon, qui se trouvera sur la ligne de départ de la compétition pour la 3e édition consécutive.

C’est une longue histoire proche de la tradition familiale qui lie Steve Clark à la LITTLECUP. Débutée par son père William Van Allan Clark Jr en 1962, elle se poursuit en 1996 par sa propre entrée dans la compétition avec Cogito. À son bord, il ravit la Petite Coupe aux Australiens qui la détenaient depuis 1985 et la remporte une 2e fois en 2004. Skipper sur Aethon, son plus récent design, pour la 3e édition consécutive, Steve Clark vise une 1e victoire pour son Class C et compte à la fois sur l’équipe, les améliorations apporteés au bateau et les entraînements pour y parvenir.

 

Son équipier, Michael Costello, est un jeune navigateur américain prometteur ayant une très bonne expérience en 420 et 470, et qui a terminé 3e lors des qualifications pour les Jeux Olympiques 2012. Lorsqu’il n’est pas sur l’eau, il se consacre à ses études de sculpture à la School of the Museum of Fine Arts de Boston.

 

L’équipage est également épaulé par Leonard Dolhert, Team Manager, et David Clark, 3e génération de la famille impliquée dans la LITTLECUP, Directeur Sportif et équipier remplaçant du team Cogito 2015. Il participe à de nombreuses régates en International 10 Square Metre Canoe, comme la très ancienne New York Cup et le World Championship de la classe dont il termine 4e en Allemagne en 2011, et 5e aux USA en 2014.

 

Durant la phase de préparation du bateau, les compétences manuelles du jeune sculpteur Mike Costello se sont avérées particulièrement précieuses pour effectuer les améliorations imaginées par Steve Clark pour la coque et l’aile d’Aethon.

« Nous avons passé 2000 heures à corriger l’aile et à modifier la plateforme durant les 10 derniers mois, et nous pourrions probablement y consacrer 1000 heures de plus » raconte Mike Costello. Les foils ont également été optimisés, et les études menées montrent que les divers ajustements devraient permettre de réduire la trainée en mode archimédien, tout en offrant de meilleures performances en vol. « On espère que le résultat sera à la hauteur de nos attentes… Le temps nous le dira », philosophe Steve Clark.